RÉSERVATION

Uniquement sur RDV au

06 89 20 23 52

 

Posez toutes vos questions sur la page Contact

 

Accédez à la Billetterie en ligne

ATELIER FAMILIAL
ATELIER FAMILIAL

Lors des séances d'autres techniques telles que "Toucher & Conscience", conseils en diététique énergétique Nuad Boran Thaï ou Chi Nei Tsang, EFT ou tapping emotionnel peuvent être utilisées.

Le Hénné est BON pour vos cheveux

La teinture au hénné appliquée sur les cheveux ou la barbe.

La teinture au henné, utilisée pour faire des motifs sur la peau, peut aussi être appliquée sur les cheveux en teinture ou en soin.

Son usage est particulier : elle est déconseillée pour les cheveux colorés ou permanentés car le henné risquerait de ne pas donner la couleur désirée.

Sur des cheveux bruns ou noirs, le henné, même appliqué longuement, donnera un simple reflet, mais aura le même effet protecteur pour la chevelure.

En effet, le henné, contrairement à une coloration classique, ne pénètre pas dans le cheveux mais se plaque sur l'extérieur à la façon d'une peinture. Sa couleur ne remplace donc pas mais s'additionne à la couleur de base des cheveux. Cela explique notamment pourquoi il ne faut pas faire de coloration classique après un henné, même défraîchi, car le résultat sera irrégulier : les mèches encore couvertes de henné ne prendront pas la couleur.

Cette teinture n'éclaircit pas les cheveux, elle peut même pour certaines teintes les rendre plus foncés, l'intensité de la couleur variant selon la durée d'application. Par ailleurs, elle donne de la vitalité et de la douceur. Elle protège également les cheveux des agressions externes et aide la pousse des cheveux.

 

 

Le henné qualité art corporel ne contient pas d’éléments chimiques et est pur à 100%.

Il provient de la récolte des feuilles les plus riches en teinte. Les fabricants qui prétendent produire un large éventail de couleurs vous mentent : ils affirment utiliser, pour créer ces couleurs, du henné pur provenant de différents pays ou recoupé avec les racines, les écorces ou n’importe quelle autre partie de la Lawsonia Inermis. Cette plante, quelle que soit sa provenance, ne contient qu’une seule et unique molécule de teinte rouge orangé. Seules les feuilles produisent la lawsone en larges quantités. Les hennés naturels de type « noir », « rouge » ou « neutre » n’existent pas, et aucune partie de la plante de henné ne produit de teintes « neutre » ou « noire ».

 

Il est dangereux d’associer les mélanges chimiques utilisés pour les décolorations, les colorations longue durée et les permanentes avec les sels de métaux contenus dans les hennés recomposés. Les résultats sont dévastateurs : cheveux verts, violets, ou complètement cassés et détruits à la racine. Le henné qualité art corporel ne contient pas de métaux, de plomb et « n’étouffe pas les cheveux ». Les molécules contenues dans le henné qualité art corporel pur, vont plus en profondeur et se lient à la kératine du cheveu pour le rendre plus épais, solide et soyeux.

 

Petite histoire du henné et de la coloration des cheveux en Occident.

L’existence de hennés recomposés de couleur « noire », « rouge » et « neutre » n’est due qu’au mystère et à la confusion qui jalonnent l’histoire du henné. De temps et temps, quand les relations d’échanges le permettaient et que le commerce allait bon train entre l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l’Europe, le henné faisait partie de ces biens échangés. Le climat étant trop froid en Europe pour cultiver le henné et l’indigo, leur utilité en tant que soins colorants pour cheveux était inconnue. Il y a peu de temps encore, la majeure partie des exportations de henné en Occident provenait de plantes cultivées en Égypte.

 

 

À la fin du 19ème siècle, on estime que les femmes d’Istanbul et de Smyrne utilisaient un total de 8,5 tonnes de henné pour cheveux par an. Les producteurs les plus importants comme Boyadgian, Sohandgian, Tahiz et Karagheosian, tenaient des boutiques dans le bazar principal. La plupart des produits de coloration au henné étaient des « rastiks » ; du henné mélangé à d’autres composants pour créer une gamme de couleurs. Les compositions de ces rastiks étaient gardées secrètes mais on sait qu’elles contenaient de la galle du chêne, de l’alun, du sucre, du sulfate de fer, du sulfate de cuivre, de l’antimoine, de la garance, du nerprun, et du parfum. Ces rastisks ont été empruntés à l’industrie de la soie, et ils peuvent rendre vos cheveux cassants comme ils le font pour la soie. Ce furent les premiers mélanges recomposés à côtoyer hennés et indigo purs sur les étals de marché. Ils ne comportaient pas de liste d’ingrédients, pour la simple raison que celle-ci n’était pas obligatoire à cette époque. Ainsi, les consommateurs ignoraient ce qu’ils achetaient ; tous les produits de coloration pour cheveux étaient appelés henné sans distinction concernant leur composition.

Lorsque des diplomates européens ou des voyageurs partaient dans les pays tels que la Turquie, l’Égypte, l’Iran, le Maroc, l’Algérie, l’Inde et bien d’autres, ils étaient reçus chez leurs hôtes et se baignaient en leur compagnie. Au moment de se laver, ils se rendaient aux bains publics.

 

Une célèbre diva soprano de l’époque Victorienne, Madame Adelina Patti, beauté mondaine et reconnue à travers le monde, teint ses cheveux châtains au henné à la fin du 19ème siècle. On la cite souvent comme étant à l’origine de l’entrée du henné dans le monde de la mode européenne ; les femmes de l’époque admiraient ses longs cheveux auburn et s’empressaient de suivre son exemple. En 1900, elle devint la diva la plus célèbre de son temps et la deuxième femme la plus connue en Grande Bretagne, après la Reine Victoria. Les hommes menaçaient de mettre fin à leurs jours si Mme Patti ne les prenait pas comme amants. Les femmes l’enviaient et voulaient absolument imiter sa façon de vivre : richesse, beauté, célébrité, exotisme, romantisme, adoration, et tout ceci, avec une chevelure teinte au henné ! Faute de pouvoir acheter le côté « exotique » de cette grande dame, elles pouvaient au moins se procurer le henné. Arrivée au somment de sa carrière et lorsque ses cheveux auraient dû commencer à grisonner, elle continua à les teindre, gardant ainsi une chevelure à la mode : longue, épaisse, en bonne santé et d’un rouge profond.

 

À la fin de l’époque Victorienne et au début de l’époque Edwardienne, les femmes laissaient pousser leurs cheveux très longs et les coiffaient en différents types de chignons très chics : lâches, tressés ou très élaborés. Beaucoup d’entre elles utilisaient le henné pour masquer les mèches grises et conserver brillance et santé capillaire. En 1900, le rédacteur en chef du magazine de beauté pour femmes « Queen », à Londres, constata avec surprise que la nouvelle tendance était d’avoir les cheveux pâles ou blancs. Il évoqua que quelques décennies auparavant, les femmes suivant la mode n’avaient jamais arboré une chevelure grise. Elles avaient préféré la dissimuler ou teindre leurs cheveux blonds au henné pour obtenir une couleur rouge ou auburn. Il décrivit également que certains coiffeurs de Paris et de New York, étaient capables, selon leurs dires, de décolorer les cheveux en blanc. Cependant, cette opération n’était pas effectuée à Londres car le processus n’était pas sûr.

 

Les cheveux noirs.

 

Le henné fait des miracles sur les cheveux crépus ! Le résultat n’est pas rouge ou orange mais leur donne des reflets auburn tout en relâchant un peu leurs boucles, les rendant ainsi plus soyeux. Le henné de qualité art corporel ne présente aucun problème pour s’enlever des boucles et nattes lors du rinçage. On peut également l’utiliser sur des cheveux défrisés.

 

Comment préparer le henné à appliquer sur vos cheveux ?

 

Mélangez le henné avec du jus de citron en quantité suffisante de façon à obtenir une pâte aussi épaisse que la purée de pommes de terre. Le jus de citron en bouteille convient aussi bien que de presser beaucoup de fruits frais. Si votre peau est sensible au jus de citron et que votre cuir chevelu démange après un henné, prenez du jus d’orange, de pamplemousse ou un liquide moins acide. Le vinaigre et le vin conviennent mais sentent vraiment mauvais. N’utilisez pas de yaourt, ça ne marche pas aussi bien que le citron sur le long terme et ça donne à votre cuir chevelu de quoi développer des pellicules. Les tisanes légèrement acides avec du citron ont également un bon effet.

Ne mélangez pas le henné avec du café. La couleur ne changera pas, l’odeur sera désagréable et vous donnera des maux de tête. L’ajout d’un peu de poudre de clou de girofle peut intensifier la couleur mais aussi provoquer des démangeaisons.

 

N’ajoutez pas d’huiles essentielles au henné comme il est possible de le faire avec celui destiné à l’art corporel. Comme on utilise beaucoup plus de henné pour les cheveux, on a tendance à rajouter plus d’huile et ceci peut causer des maux de tête ainsi que des nausées.

 

Ne faites pas votre mélange avec de l’eau bouillante. La teinte du henné en perdra de sa richesse pour devenir d’un banal orange cuivré. Si elle est au contraire mélangée à du jus de citron, elle n’en deviendra que plus intense et naturelle, d’un beau rouge profond.

 

Préparation & Pause

Couvrez le mélange avec un film plastique et laissez reposer toute une nuit à température ambiante. Si vous voulez vous en servir rapidement, mettez le dans un endroit chaud.

Laissez votre mélange reposer toute une nuit à température ambiante, à 21°C. Ce temps de repos permet au henné de libérer la teinte de la feuille de la plante qui va ensuite aller se placer sur vos cheveux. Ce dégagement ayant lieu en milieu acide, il vous donnera de meilleurs résultats. Si vous êtes pressée, placez le mélange dans un endroit modérément chaud, mais pas plus ! Votre henné sera prêt après deux heures à 35°C.

Lorsque vous êtes prête à utiliser le henné, ajoutez de nouveau un peu de jus de citron ou de thé odorant et mélangez de façon à ce que la pâte soit d’une consistance de yaourt.

Après quatre jours, vous pourrez voir la différence de couleur : plus foncée et plus riche. Votre chevelure brille d’une façon splendide au soleil. Les gens s’arrêteront dans la rue pour vous dire combien vous être belle. Essayez de ne pas porter de jugements trop hâtifs sur la couleur avant au moins quatre jours. C’est un processus naturel et en général, Dame Nature prend son temps.

 

Teindre vos cheveux en châtain et brun avec henné et indigo.

 

Si vous souhaitez plutôt une couleur brune ou chatain utilisez l'Indigo.

L’indigo est une plante contenant un pigment bleu. On l’utilise pour teindre les jeans en bleu foncé. Vous pouvez vous en servir pour colorer vos cheveux et cacher les mèches grises, sans l’aide de produits chimiques, mélangé ou non au henné et selon les proportions données par l’image ci-dessous.

Si vous utilisez du henné sur des cheveux blancs, le résultat sera rouge cuivré.

Si vous n’utilisez que de l’indigo sur le même type de cheveux, ça les rendra bleu.

Si vous mélangez henné et indigo, vous obtiendrez une couleur brune.

S’il y a plus de henné que d’indigo, la couleur sera d’un marron rouge foncé, et dans le cas contraire, alors elle sera brun foncé.

 

Lavez-vous les cheveux et séchez les avant l’application. Peignez les de façon à les diviser en sections plus facilement.

 

Quelle quantité utiliser ?

• • • •

100g de henné et d’indigo mélangés peuvent teindre des cheveux courts.

200g pour des cheveux raides arrivant au cou.

300g pour des cheveux raides arrivant aux épaules.

500g pour des cheveux arrivant à la taille.

 

Teignez vos cheveux noirs jais avec henné et indigo.

Utilisez plutôt du henné et de l’indigo pour rendre vos cheveux noirs en toute sécurité. Vous n’aurez pas d’allergies au henné pur ni à l’indigo et vos cheveux n’en seront que plus beaux, brillants et forts. Vous pouvez colorer votre chevelure d’un beau noir et couvrir vos cheveux gris avec du henné pur et de l’indigo, sans utiliser de produits chimiques ou de la para-phenylediamine !

 

Le henné contient une molécule de couleur rouge orangé qui se libère en milieu modérément acideL’indigo contient lui une molécule de couleur bleu foncé qui se libère en milieu modérément basique. Si vous teignez des cheveux blancs avec du henné, le résultat sera rouge cuivré. Si vous utilisez un mélange henné/indigo, vous aurez une couleur brune. Si vous appliquez d’abord du henné, puis, immédiatement après rinçage, de l’indigo, vous obtiendrez un superbe noir ! Ces couleurs sont permanentes. Vous pouvez utiliser du henné qualité art corporel et de l’indigo en toute sécurité sur des produits chimiques.

 

Le Cassia ou Hénné neutre, une alternative au hénné pour les blondes

 

La poudre de Cassia ressemble beaucoup à la poudre de henné et est un excellent soin qui rendra vos cheveux épais et brillants, tout en apaisant votre cuir chevelu. Si vous mélangez du cassia avec de l’eau et que vous l’utilisez dans l’heure, la couleur de vos cheveux ne changera pas contrairement à leur texture, qui sera plus douce, brillante et en pleine santé. Le cassia peut être utilisé seul sur des cheveux blonds décolorés et aidera à les réparer.

Les cassias de genre obovata, angustifolia et alata contiennent des doses élevées d’anthraquinone et d’acide chrysophanique aux propriétés antifongiques et astringentes, et qui sont particulièrement efficaces contre les dermatomycoses, les mites et les infections bactériennes et microbiennes. Le cassia alata comporte des doses élevées de ces mêmes molécules ; il est utilisé traditionnellement pour soigner l’eczéma, les démangeaisons et les infections dermatologiques chez les personnes en souffrant. Les cassias comportant anthraquinones et acide chrysophanique apportant un soin réel à la peau et aux cheveux.

 

La molécule de l’acide chrysophanique contient une molécule de couleur dorée et peut teindre les cheveux de la même façon que le henné. Si vous mélangez cassia et jus de citron et que vous laissez reposer pendant 12 heures, ce pigment doré se libèrera. Si vous appliquez le mélange citron/cassia sur des cheveux n’ayant pas subi de coloration et que vous le laissez pendant quelques heures, vous aurez une légère teinte dorée. Le cassia peut être utilisé pour enrichir la couleur des cheveux blonds fades et ternes et les rendre plus dorés. Si vous mélangez une cuiller à café de henné avec 100g de cassia, vous obtiendrez une nuance dorée et chaude ou un blond vénitien. Il ne faut pas beaucoup de henné pour noyer le cassia ; une cuiller de henné pour 100g de cassia rendra vos cheveux presque roux.

Cet effet ne sera visible que sur les cheveux blonds et gris les plus pâles, mais pas sur des cheveux plus foncés. Vous ne pouvez pas teindre vos cheveux en blond avec du cassia.

 

Les hommes utilisent aussi le henné. Le henné élimine les pellicules et, ajouté à l’indigo, couvre le gris des barbes.

 

Les hennés « noir », « neutre », « blond » ou « châtain » n’existent pas, de même que n’importe quelle autre couleur y étant associée ; la teinte naturelle de la molécule du henné, la lawsonia inermis, est rouge orangé. Vous pouvez obtenir ces autres couleurs en utilisant du henné avec deux autres plantes : indigo ou cassia.

 

Portez toujours des gants ! Henné et indigo tâchent votre peau. La façon la plus facile d’appliquer du henné est d’utiliser les mains. Et ça permet aussi de faire un bon massage du cuir chevelu.

 

Oubliez les mises en garde concernant le henné : comme quoi il rend les cheveux « très secs » ou « très gras » ou les « casse » ou encore « donne une couleur pas naturelle ». Ces problèmes sont causés par les métaux et produits chimiques que l’on trouve dans le henné recomposé.

Le henné est BON pour vos cheveux !

Le henné fortifie les cheveux, en supprime les pellicules et les protège contre les UV. Le henné rend vos cheveux beaux, brillants, doux et en pleine santé. Et le henné de qualité art corporel fait tout ça encore mieux !

 

Catherine Cartwright-Jones.

www.hennaforhair.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0